Une deuxième chance pour les jeunes

Vous avez entre 18- et 25 ans, vous êtes au chômage, sans diplôme, sans qualification… cette école peut vous mettre sur les rails.

Une école qui offre « un parcours à la carte », que l’on peut intégrer tout au long de l’année (chaque lundi), pour « se confronter au monde de l’entreprise »… C’est l’École de la deuxième chance (E2C). « Un modèle pédagogique innovant » sur un réseau de 44 associations en France, dont celle du Var depuis le printemps dernier : soit quatre antennes ouvertes dans le département dont celle de Toulon Provence Méditerranée, à La Garde, sur le campus de La Grande Tourrache. C’est ainsi dans le but « mobiliser les acteurs (associatifs et municipaux) » intervenant auprès des jeunes à La Seyne, et en particulier des jeunes au chômage, qu’Audrey Palama, directrice adjointe de l’E2EC Var, leur a présenté le projet début octobre, à la Maison des services publics. Le public ? Les 18-25 ans sortis du système scolaire depuis plus d’un an, sans diplôme ni qualification. « Ou avec un diplôme obtenu il y a longtemps mais qui n’a jamais servi », précise la responsable. Ouverte sous l’impulsion de la préfecture, l’E2C Var est portée par l’Union patronale du Var. « L’insertion sociale passe d’abord par l’insertion économique. » De fait, le dispositif doit s’appuyer sur un réseau d’entreprises car, au-delà du stage que le jeune effectue dès le premier mois de la formation, l’objectif reste qu’il intègre le monde du travail en fin du cursus par un emploi ou un apprentissage. Une entrée en formation qualifiante peut également être décidée pour concrétiser le projet professionnel. Pour cela, durant son parcours à l’E2C, de six mois en moyenne, le stagiaire (qui est rémunéré par la Région qui finance aussi le fonctionnement de l’école) a accès à tout un panel d’ateliers : de la remise à niveau dans les matières générales aux techniques de recherche d’emploi. Du sur-mesure.

laurence.artaud@la-seyne.fr

Tous les renseignements sur http://www.e2c-var.fr