Une bande de Seynois consacre un film à… Valentino Ripolini

Le long métrage tourné à La Seyne avec les moyens du bord sera dévoilé demain après-midi, à partir de 14h, à la médiathèque Andrée-Chedid

Les tableaux de Valentino Ripolini se vendent à prix d’or. Mais l’artiste peintre cultive le mystère quant à son identité. Un reporter enquête pour démasquer celui dont les toiles s’arrachent… Le pitch est celui d’une œuvre entièrement commise à La Seyne, entre copains, qui eux en revanche ne se cachent pas. Le « pro de la bande », comme le décrit l’un de ses acolytes, est le photographe vidéaste seynois Jean-Louis Baudet. « Il avait le projet en tête depuis 8 ans », avant de parvenir à rassembler les joyeux drilles qui se sont prêtés au jeu au sens propres comme au figuré. La forêt de Janas comme décor, un coup de main de l’école des Beaux-Arts pour les plans plus techniques… le long-métrage amateur a été tourné en quatre mois. Il sera projeté demain, samedi 24 juin, dans le cadre d’une rencontre programmée à partir de 14h à la médiathèque Andrée-Chedid.

Laurence Artaud