Un de la Canebière et 350 dans les gradins

Grand succès de l’Opérette signée Scotto, Alibert et Sarvil proposée par la Philharmonique les 29 et 30 juillet derniers au fort Napoléon !

L’enfant se positionnait mal puisque les répétitions, la Générale et la première représentation du 28 juillet avaient dû être annulées en raison du Plan noir risque incendie émis par la Préfecture. Et la récompense fut à la hauteur de ces journées stressantes d’avant spectacle. En effet, 700 personnes assistèrent aux soirées des 29 et 30 juillet et partagèrent de purs moments de bonheur, la soirée annulée de la veille laissant aux portes du fort (pour des raisons de sécurité) une centaine d’entre eux. Oui, ce fut un réel succès, et Jean Arèse, le chef de musique historique de la Philharmonique la Seynoise et ancien chef d’orchestre à l’Opéra de Toulon ne peut qu’être félicité une nouvelle fois, après avoir été applaudi longuement. En effet, c’est Jean Arèse qui a bâti ce lourd projet réunissant comédiens, choristes et musiciens dont la première répétition a débuté en avril 2016. Marc Scussel, chargé de la mise en espace et de la direction des comédiens (dont Sylvia Lebeux et Jean-Luc Bruno) s’est également embarqué comme un pescadou dans cette riche aventure. Les grands airs ont été servis par ces passionnés, amateurs et professionnels. Ainsi, La Canebière, les Pescadous, le petit cabanon, le plus beau tango du monde…des pans entiers du patrimoine chanté bien au delà de la région c’est à dire au nord. Aussi, devant ce succès qui a offert tant de joie au public, il est fort possible et presque quasiment certain que nous retrouverons Pénible et ses acolytes très prochainement en terres seynoises.

Jean-Christophe Vila