Tribune de Les Républicains – UDI

Marc Vuillemot, un maire dans la plainte continuelle ! A deux ans de l’élection municipale, la technique de Marc Vuillemot est toujours la même : se plaindre et dire que ce qui arrive à notre ville n’est pas de sa faute ! Un bref retour sur les occasions perdues de monsieur le maire s’impose. Rappelez-vous : au début de la décennie, il se plaignait de la fermeture de la maternité en se faisant de la pub à vélo ! Pour quel résultat ? Aucun ! Ses amis socialistes étaient pourtant au pouvoir ! Désormais, il a trouvé un autre coupable : la Région, qui ne participerait plus à la politique de la ville dans les quartiers populaires, se conformant ainsi et enfin à la loi sur la répartition des compétences entre collectivités ! En effet, à la Région comme au Département, les majorités ont le souci des budgets équilibrés alors que les dotations nationales se réduisent depuis 10 ans. En agissant de la sorte, le maire pense maladroitement pouvoir masquer ses propres erreurs : le port de plaisance toujours au tribunal, les ateliers mécaniques toujours en panne malgré trois coups de pelleteuses ou encore le parking des Esplageolles éternellement en friche. Et que dire de l’absence de la Seyne parmi les 222 villes moyennes qui bénéficieront du Plan de revitalisation des centres villes ! Que d’occasions manquées ! Notre destin seynois se joue désormais à la Métropole où le maire ne pèse pas assez ! La Seyne a un rôle essentiel à jouer au coeur de Toulon Provence Méditerranée et c’est bien Nathalie Bicais, conseillère départementale et Jean-Pierre Colin, conseiller régional, unis dans un même projet, qui représentent l’avenir et la fierté retrouvée de notre ville au coeur de cette nouvelle Métropole qui prendra tout son rayonnement en 2020. Nous le ferons sans nous plaindre !