Tribune de Les Républicains – UDI

A l’aube de cette nouvelle année, l’ensemble de l’opposition municipale codirigée par Nathalie Bicais et Jean-Pierre Colin, conseillers métropolitains, vous souhaite une excellente année 2018. ,Pour autant, l’opposition municipale est inquiète du discours municipal empreint de fausse sagesse, qui en réalité cache le bétonnage de notre ville. Le maire court sans cesse après l’extension du parc HLM qui bien heureusement va être transféré à la Métropole. Nous disons : stop à la densification de La Seyne. Nous ne souhaitons pas passer de 65 000 à 80 000 habitants alors que les voies de communication ne le permettent pas. A ce titre, ce sont près de 1 000 personnes de plus qui devraient habiter dans le futur programme immobilier totalement aberrant de Bois Sacré, sans parler de la 3ème tranche gigantesque de Porte Marine en train de sortir de terre à la place de l’ancien EDF. Les abords de la Porte des chantiers sont déjà saturés et nous contraignent à circuler sur un port embouteillé et pollué, quand certains ne choisissent pas le contournement par les collines, ce qui rend les déplacements dans ces quartiers plus difficiles et dangereux encore. Embouteillage, bétonnage : la densification est synonyme de stress, de baisse de qualité de vie et à terme de destruction de la ville, source de  délinquance. Ce qui est déjà le cas de notre centre ancien, qui aux heures de pointe, permet aux nombreux automobilistes d’admirer les stores métalliques baissés. Bienvenue dans la zone de rencontre où le piéton n’est pas le patron. Les Seynois ont besoin d’une cure de vérité et d’engagements précis sur ces dossiers et non d’une urbanisation rampante qui ne dit pas son nom ! Les auto-satisfecits que le maire se décerne cachent mal une absence de vision à long terme pour la deuxième ville du Var.