Santon, mode d’emploi

Les 10 et 11 décembre dernier, Place Laïk, des démonstrations de fabrication de santons ont permis aux Seynois de découvrir le métier de santonnier. Retour en images.

Des ateliers d’initiation au modelage d’argile étaient tenus par le santonnier Patrick Volpes (Alpes de Haute Provence), en même temps que des ateliers d’initiation à la peinture acrylique sur santons, animés par l’artiste peintre Gisèle Labrat.

La crèche provençale

Une crèche c’est quoi ? Et bien, c’est un village typiquement provençal mit en scène avec des santons ( personnages en terre cuite) représentant la naissance de Jésus. Selon la tradition, elle doit être mise en place début novembre et retirée en janvier après l’épiphanie. Entre temps, le 25 décembre, on y place le petit Jésus.

Dans les personnages emblématiques il y a :

Le Ravi qui est émerveillé par la naissance du Christ, la bohémienne et le bohémien accusés d’avoir kidnappés l’enfant de l’aveugle, Jacques Mistral, qui lutte contre le vent, et l’ange Gabriel, qui vient bénir l’enfant.

« Je fais ça pour l’esprit de Noël, j’aime ça, c’est vraiment un héritage familial. Sur mes 5 frères et sœurs je suis la seule a continuer cette crèche de Noël », relate Christine Ferrault, habitante de l’avenue de La Seyne à Bastian.

Alexiane Vetrano et Jade Savalli-Botto