Résidence Bartolini : Jules le lama et les anciens

Dans le cadre de la zoothérapie, Jules, un lama du corral de Benjamin Leroy-Blanc à Six-Fours, a rencontré les seniors de Bartolini. Des rencontres très émouvantes.

« C’est la plus belle bête que j’ai jamais vue de ma vie ! », « Qu’il est doux ! », « Je peux le brosser ? Et lui faire un bisou, je peux ? ». Les résidents de Bartolini sont aux anges. Avec une douceur et une délicatesse incroyable, loin du cliché du camélidé cracheur, Jules se balade de table en table, de chambre en chambre, se laisse caresser, enlacer, embrasser, câliner. « Il a été élevé pour ça, explique Benjamin Leroy-Blanc. Jules sait communiquer avec les personnes âgées ou ultrasensibles, comme les personnes handicapées mentales, autistes. » La Ville s’est engagée dans une dynamique de protection et de gestion des animaux. Il existe une délégation confiée à Claude Dini, conseiller municipal. Ce dernier, après avoir lu un article de presse locale sur la zoothérapie avec des lamas, a proposé à Danielle Dimo, vice-présidente du CCAS (Centre communal d’actions sociales) et adjointe de quartier, cette initiative qu’elle a acceptée immédiatement. « Avec les personnes âgées, explique Claude Dini, il s’agit de leur permettre de rééprouver les sensations du toucher, de câliner, de la tendresse. Des sentiments dont ils sont souvent privés à cause de leur isolement».

Zoothérapie et médiation animale

Benjamin Leroy-Blanc est un jeune agriculteur qui a monté un corral au Brusc. Il est habilité à intervenir dans la zoothérapie et la médiation animale auprès des personnes âgées, mais également auprès des publics sensibles souffrant des troubles du comportement. Son élevage est également visible par les enfants des écoles et à titre privé par les familles. « Le but est de faire passer un bon moment aux résidents, de permettre une interaction pacifique pour leur faire oublier les soucis quotidiens de la vie ou de la maladie » explique l’éleveur. « Je l’ai brossé toute l’après-midi, raconte Jeanine, une résidente, avec des étincelles dans les yeux, il est tout beau pour rentrer chez lui ».

Le 3 octobre après-midi, Jules rendra visite aux résidents de la maison Ambroise Croizat.

sylvette.pierron@la-seyne.fr

Retrouvez le reportage de Var Azur TV