Pavillon orange : 8ème année

Jeudi 15 février, le label « pavillon orange », remis dernièrement à la Ville par le Sénat, a été présenté au maire, Marc Vuillemot, en présence du Service communal sécurité civile.

Orné de ses trois étoiles, ce label décerné par le Haut Comité Français à la Défense Civile, récompense depuis 2011 notre commune pour sa politique ambitieuse et innovante en matière de sécurité et de protection de sa population face aux risques majeurs et notamment par la mise en place d’un Plan Communal de Sauvegarde et de moyens associés tels que la Réserve Communale de Sécurité Civile ou la plateforme d’alerte multimédias. Le Haut Comité Français pour la Défense Civile (HCFDC) est une organisation qui participe à la réflexion sur la doctrine, l’organisation et les techniques de notre pays en matière de défense et de sécurité civiles. 

A cette occasion, la municipalité tient à remercier les bénévoles de la Réserve communale de sécurité civile qui, toute l’année, se forment et agissent pour notre sécurité. Bel exemple à suivre…

Plus d’infos sur http://www.pavillon-orange.org/

Le reportage de Var Azur TV

De 2005 à 2018

Le service Plan de sauvegarde et prévention des risques, a été créé en 2005 par Christophe Ratinaud afin d’accompagner les nouvelles responsabilités du maire en terme de protection et de sauvegarde des populations. La loi de modernisation de sécurité civile d’aout 2004 ayant créé de nouveaux outils nécessaires ; PCS et Réserve Communale de Sécurité Civile (RCSC), pour qu’il devienne un partenaire majeur dans la gestion d’un événement de sécurité civile.

Le PSPR a été rebaptisé « Service de sécurité civile communale » en octobre 2016.

Le Plan communale de Sauvegarde a vocation à organiser la mobilisation de cette réponse de proximité. Il est animé par les 10 agents du Service de Sécurité Civile communale (SSCC), renforcé des 35 réservistes de la RCSC.

Le SSCC participe à l’information préventive de la population sur la thématique des risques majeurs en rédigeant et diffusant le DICRIM (Document d’information communale sur les risques majeurs),

Le SSCC participe à la prévention des feux de forêt en faisant respecter la réglementation des obligations légales de débroussaillement dans les zones à risques (plus de 5 000 parcelles actuellement), en assurant l’entretien des ouvrages DFCI (bande roulante des pistes et débroussaillement), en assurant avec la RCSC la surveillance des massifs.

Le SSCC élabore en collaboration avec l’adjoint délégué à la prévention des risques, Jean-Luc Bigeard, le plan de balisage des plages, il coordonne avec le prestataire la pose et la dépose . Il entretien et assure le gardiennage du matériel (bouées….)

Il organise la surveillance des plages en collaboration avec le SDIS, assure la logistique quotidienne.

Il intervient dans la prévention des inondations en assurant le contrôle de l’entretien des petits cours d’eau côtiers par les riverains, en participant à l’élaboration des actions du PAPI (Programme d’action et de prévention des inondations dans le domaine de la gestion de crise).

Le SSCC et RSCS participent aux dispositifs de sécurité des grands rassemblements organisés par la collectivité.

Le SSCC assure l’alerte des populations : le service dispose d’une plate forme d’alerte dédiée aux risques majeurs.

• Une nouvelle plate forme d’alerte depuis 2018 : l’outil est mutualisé par l’ensemble des communes de la métropole, elle est associée à une cartographie des risques. Actuellement, on actualise les données ainsi que les scénarios probables. On effectue une mise à jour régulière.

• Un nouvel espace accueille le Poste de Commandement Communal en cas de gestion de crise : la salle Jules Verne à l’espace Raybaud. Cette dernière dispose d’une installation électrique secourue, et est située hors zone inondable. L’aménagement se poursuivra tout au long de l’année, mais elle est d’ores et déjà opérationnelle .

• Le service dispose d’une application « SIG » dédiée aux risques majeurs (service SIG de la ville, carte des risques).

• Le SSCC participe à la planification des actions menées dans le cadre du Plan Intercommunal de Sauvegarde (TPM), aux exercices de crises.

• Le service participe au service d’astreinte.

• Le SCC assure différentes opérations : 60 opérations pour 2017 , ex sur le feu de forêt de la Petite Garenne en novembre 2017.

• La RSCS a effectué 1630 heures de surveillance des massifs.

Lorsqu’il s’agit, dans le Var, d’action pour la sécurité routière, c’est souvent aux intervenants départementaux spécialisés seynois que l’on s’adresse. Lorsqu’on prépare les procédures de neutralisation d’éventuelles vieilles bombes enfouies ou immergées, c’est notre service du « Plan de sécurité et de prévention des risques » (PSPR) qu’on sollicite. Lorsque la grippe H1N1 sévit, ce sont les services communaux seynois qu’on désigne comme centre de coordination sanitaire pour plusieurs communes. Lorsque des programmes de rénovation urbaine nécessitent une protection contre l’amiante présente dans l’habitat, c’est au protocole de prévention imaginé par l’office d’HLM seynois qu’on se réfère un peu partout en France.

Appel à rejoindre la réserve

la « Réserve », comme on l’appelle, c’est quelque chose de drôlement utile. Ça l’est, parce que ça complète heureusement les dispositifs de sauvegarde et de prévention des risques de toutes natures : événements naturels, météorologiques, sanitaires, industriels. La trentaine de réservistes, sous la conduite des professionnels qualifiés du service de Sécurité civile communale, effectuent des missions de surveillance de nos massifs forestiers et d’assistance fort appréciée des services chargés de la sécurité publique. On les a vus à l’œuvre lors d’événements qui laissent de forts souvenirs : une dizaine d’opérations de neutralisation d’engins de guerre, les impressionnantes inondations que génèrent nos pluies méditerranéennes, ou encore l’ubuesque obligation de l’organisation du dispositif de vaccination contre le virus de la grippe H1N1…