L’image de l’aide à domicile dépoussiérée

Installée en centre-ville de La Seyne-sur-Mer, l’entreprise de services à la personne Home Sweet Home adapte son activité à l’air du temps.

Il y a près de dix ans, Olivier Jégou implantait Home Sweet Home, une entreprise spécialisée dans l’aide à domicile, en centre-ville de La Seyne-sur-Mer. Et s’il a déménagé celle-ci depuis, ce n’est que de quelques pas, pour l’établir rue Cyrus Hugues. « Un choix » bien pesé « parce que le tissu local est intéressant et correspond bien à l’activité », souligne le directeur. Mais un choix qui doit tout autant à son attachement à ce cœur de ville. Olivier Jégou a su faire prospérer sa société : celle-ci emploie aujourd’hui près de 90 personnes, ce qui en fait l’un des plus importants employeurs installés dans le centre ancien de La Seyne, sachant qu’elle répond à une clientèle répartie aussi sur la métropole Toulon Provence Méditerranée. Aujourd’hui, « le service à la personne fonctionne bien », reconnaît le dynamique directeur. Aussi, plutôt que de voir plus grand en regardant ailleurs, a-t-il préféré élargir son champs d’actions, toujours dans son cœur de métier, mais en faisant preuve d’inventivité. Et notamment en dépoussiérant l’image de l’activité. Et afin de l’aider à « démocratiser le service à la personne », le responsable s’est récemment adjoint un chargé de mission Développement, Julien Andréo.

« Nous avons réfléchi à d’autres projets, raconte Olivier Jégou. Nous avons eu l’idée de proposer à nos clients de profiter de services à la personne pour leur permettre d’offrir du temps. » Autrement dit de surfer sur la vague des formules cadeau « sur le même principe que les nuitées d’hôtel ». Un concept qui se traduit ici par « Ma Sweet Box », à savoir un crédit d’heures pour un service d’entretien de la maison, de petits travaux de jardinage, de garde d’enfants…

Attentive à l’air du temps (et à la demande), l’équipe de Home Sweet Home vient en outre de lancer deux nouvelles activités : les cours de musique et d’Anglais à domicile. Mais là encore de manière originale : en mettant en relation professeurs et élèves. Avis donc, aux anglophones et musiciens désireux de « transmettre [leur] passion ». Et d’arrondir leurs fins de mois.

laurence.artaud@la-seyne.fr

Les cours de musique à domicile, une nouveauté