Les toiles de Loulou Bremond à la maison du Patrimoine

C’est en hommage à l’artiste mais aussi et surtout à son père qu’Henri Bremond a bien voulu prêter les oeuvres de Louis Bremond, aux membres de l’association des anciens chaudronniers et tuyauteurs des chantiers navals. Pour Marcel Connan, le président, il s’agit aussi de se souvenir de leur pote Loulou. Le vernissage aura lieu samedi 30 septembre à 11h

« Avec cette exposition à la maison du Patrimoine, on voulait raconter la vie de Loulou aux chantiers où il était maître ouvrier en ferronnerie, explique René Giovannangelli, membre de l’ACT, mais aussi livrer quelques photos de famille. Et puis, Loulou a sillonné la Provence, pour nous livrer une peinture plus douce. Car sa série sur la fin des chantiers est, au contraire, un concentré de clichés qui, même s’ils restent d’un style très naïf, rappellent le déchirement pour les Seynois que fût la fermeture, puis, la destruction de leur outil de travail. Un grand merci à son fils, Henri, pour nous avoir prêter les oeuvres et les photos de famille. Le parti communiste a aussi mis sa pierre à l’édifice de l’expo avec le prêt de la magnifique oeuvre en fer travaillé ». Une oeuvre impressionnante de créativité et de savoir-faire en matière de ferronnerie d’art ».

Et Marcel Connan, le président des ACT de se souvenir avec nostalgie de son ami Loulou : « En 1968, on s’est formés en communards. A La Seyne, il y avait encore des propriétaires agricoles. Ils ont défilé à nos côtés et ont fourni à manger aux grévistes. Cette solidarité était ancrée en nous aux chantiers, mais aussi avec les paysans. Grâce au comité d’entreprise des chantiers, nombre d’entre nous ont pu s’ouvrir l’esprit et pratiquer une activité culturelle comme la photo, la peinture, la musique, le cinéma. »

« Je me souviens, raconte encore le présidentnos ateliers : la ferronnerie et la serrurerie, se touchaient. La direction, pour ne pas que l’on communique trop entre nous, avait fait construire un mur entre les deux. Mais rien ne nous arrêtait, on l’escaladait. »

Pour cette exposition dont le vernissage avait lieu samedi 30 septembre à 11h (voir photos ci-dessous), à la maison du Patrimoine, place Bourradet, Henri Bremond a réuni des oeuvres des chantiers, des peintures de la Provence, une magnifique oeuvre de ferronnerie et des photos de Loulou. Autant de souvenirs pour certains et de découvertes de la ville pour d’autres. Celle d’une ville ouvrière, à un instant presque figé dans les « eighties », celui des jours heureux des chantiers et ceux, moins joyeux, de leur fermeture.

Une belle exposition qui ne fait pas oublier aux membres des Chaudronniers Tuyauteurs leur combat contre les conséquences de l’inhalation de l’amiante pendant toute leur carrière aux chantiers de La Seyne-sur-Mer. A suivre !

sylvette.pierron@la-seyne.fr