Les enfants à égalité

La caisse des écoles s’efforce d’intégrer les enfants porteurs de handicap dans les centres de loisirs municipaux, dans le cadre d’un accueil adapté mis en place en lien avec la famille.

« Notre objectif, c’est que l’enfant bénéficie d’activités de loisirs comme les autres enfants malgré son handicap », indique Céline Bonnet, coordinatrice des accueils de loisirs de la commune. « Nous avons souhaité renforcer l’accueil des enfants porteurs de handicap : depuis trois ans nous travaillons dans le cadre d’un partenariat avec la CAF », précise le directeur de la Caisse des écoles Moncef Ghouaïel. Sept petits Seynois, sont ainsi actuellement pris en charge sur les activités du mercredi. Ils sont deux fois plus à être inscrits dans les accueils de loisirs (ALSH) durant les vacances scolaires. Des enfants « déjà repérés » (avec une notification de la MDPH*), précise Virginie Picard, responsable du secteur animation. «Lorsque l’enfant est inscrit, nous entrons en contact avec la famille pour définir un protocole. Il s’agit de créer un premier lien afin d’adapter l’accueil», poursuit-elle. Des rencontres auront ensuite régulièrement lieu, avec également le directeur de la structure d’accueil de loisirs. La prise en charge sera individualisée, elle implique que chaque enfant présentant un trouble de la santé ou du comportement soit « accompagné vers l’intégration dans le groupe » par un adulte. En l’occurrence un(e) AVS – pour auxiliaire de vie scolaire, qui ici intervient donc sur le temps extrascolaire – récruté(e) sur la base d’une « grosse motivation » autant que pour « son professionnalisme » (Bafa complet ou diplôme d’éducateur spécialisé). Sachant que la possibilité de se former est également offerte aux personnels.

« Dans la mesure du possible, les enfants porteurs de handicap participent aux mêmes activités que les autres enfants. Et en donnant sa place à l’enfant dans le centre, tous les gamins sont sensibilisés au handicap », fait en outre observer Céline Bonnet. « Ce qui crée de la mixité entre les gamins ordinaires et les gamins extra-ordinaires. »

laurence.artaud@la-seyne.fr

*Maison départementale des personnes handicapées

Inscription au guichet unique au 04 94 06 97 30

Des enfants « valorisés » dès la crèche

Dans les crèches comme dans les écoles seynoises durant les temps méridiens et périscolaires, l’accueil des enfants porteurs de handicap est organisé par le service enfance de la Ville. en crèche, les tout-petits ne sont souvent pas encore diagnostiqués, mais lorsque de « grosses difficultés » sont décelées, une personne référente l’accompagne et la famille est soutenue pour mener à bien les démarches nécessaires. Dans les écoles, l’accompagnement est enclenché sur notification de la PMI (Protection maternelle infantile) ou de l’AMO (Aide en milieu ouvert). « Le travail se fait dans la continuité de celui des AVS de l’Éducation nationale », explique Nicole Melgazza, responsable du service. « Les enfants qui demandent plus d’attention que les autres sont valorisés, l’équipe déploie donc plus de moyens pour s’en occuper, ce qui la valorise aussi », ajoute Dominique Simon, son adjointe. les agents ont par exemple souhaité suivre une formation au langage des signes.