L’Energy Observer en escale le 18 novembre prochain

Samedi 18 novembre prochain, « Energy Observer » fera escale sur l’Esplanade Marine. Un catamaran expérimental qui conjugue énergies solaire, éolienne et l’hydrogène.

Méconnaissable. Construit en 1983 pour la transat Québec Saint-Malo, le catamaran « Formule Tag » de Mike Birch est désormais un laboratoire énergétique flottant. 30,5 mètres de long, 12,8 de large, il ne pèse « que » 30 tonnes : « Ici, l’énergie n’est pas stockée dans des batteries mais dans huit réservoirs à hydrogène compressés à 350 bars », relève Gérard Rumen, responsable logistique, à l’origine chargé du reconditionnement du navire à Saint-Malo en 2016.

Les principales innovations d’Energy Observer ? « Le mix énergétique et la production d’hydrogène à bord », répond-il. « Le surplus d’énergie des panneaux solaires, des éoliennes ou des vagues sert à dessaliniser l’eau pour l’électrolyser et obtenir de l’hydrogène », raconte l’ex-chef de chantier.

Résultat, un bateau qui progresse à 12 nœuds en moyenne, quelles que soient les conditions météorologiques. Parti en juillet dernier de Paris (voir photos), Energy Observer a jusque-là fait escale à Boulogne, Cherbourg, Nantes et Bordeaux : « 6 à 8 personnes composent l’équipage. On a pu tester ses qualités maritimes par gros temps sur le rail d’Ouessant… », poursuit Gérard Rumen.

De la conception à la réalisation, 5 millions d’euros (*) ont été nécessaires. Le Laboratoire d’innovation pour les technologies des énergies nouvelles et les nanomatériaux (LITEN) de Grenoble et le Commissariat à l’Energie Atomique y ont concouru.

Sur la route de La Seyne-sur-Mer, il doit s’arrêter à Gibraltar et aux Baléares, où une équipe de Canal Plus prépare une série de six documentaires de 52′.

gwendal.audran@la-seyne.fr

(*) Les mécènes : Accord Hôtel, Transport by Delanchy et Thélem Assurances.

Et retrouvez la chaîne Youtube d’Energy Observer sur https://www.youtube.com/channel/UCxsiFyuV8VPJcnq5Y-_C7Lw