Jean-L’Herminier : la grande classe !

Après deux ans de travaux, le collège « nouvelle génération » des Sablettes est paré pour accueillir élèves et personnels dans les meilleures conditions.

Ce retour de vacances d’hiver, c’est un peu comme une seconde rentrée scolaire pour les 540 élèves du collège Jean-L’Herminier. Il y a quinze jours, ils ont en effet définitivement quitté le site de l’ancien collège Henri-Wallon, au Nord de la commune (lire ci-après), qu’ils avaient provisoirement occupé. Ce matin du mardi 13 mars – soit un jour après la rentrée officielle, le lundi étant prévu pour finaliser l’aménagement -, les élèves reprendront donc le chemin du collège des Sablettes. En lieu et place de l’établissement vieux de quarante ans, un ensemble conçu (par l’architecte Marie Parente) de façon à évoquer la baie de Tamaris et ses cabanes : le CDI (Centre de documentation et d’information) par exemple, est « en forme d’huître ». Ce collège « nouvelle génération » fait en outre la part belle aux éco-matériaux et sera bio-climatique. Il a surtout été pensé pour être fonctionnel et confortable, ce qui, à la veille de l’aménagement, incitait le principal adjoint, Abdelhak Ghounane, à se montrer « très optimiste ». « L’établissement est conforme à nos attentes », déclarait-il en référence à « des grandes salles, des équipements multimedia, une nouvelle cantine… »

D’une capacité de 800 élèves, le collège Jean-L’Herminier devrait, toujours selon le chef d’établissement adjoint, augmenter ses effectifs (qui se sont réduits au moment du déménagement provisoire) dès septembre 2018, puisqu’une centaine d’élèves supplémentaires sont attendus.

Pour la réalisation de cet équipement de premier choix, le Département (collectivité en charge des collèges) a engagé un peu plus de 15,5 millions d’euros. Sachant que le financement du programme, aussi bien l’investissement qu’il représente que le fonctionnement de l’établissement, fait l’objet d’un partenariat avec le privé*.

C’est en tous les cas un collège Jean-L’Herminier tel qu’espéré depuis fort longtemps par la communauté éducative comme par les parents, qui vient d’être livré après deux ans de travaux.

laurence.artaud@la-seyne.fr

* Ce partenariat avec la société Cologen (filiale d’Eiffage) comprend l’investissement mais aussi le fonctionnement de l’établissement. Le Conseil départemental versera une redevance durant 25 ans.

A propos du collège-relais

L’ancien collège Henri-Wallon, construit sur un terrain communal jouxtant l’actuel lycée Paul-Langevin, sert de collège-relais pour le territoire ouest-varois depuis une vingtaine d’années. Avant les travaux du collège Jean-L’Herminier, ces installations ont ainsi permis d’accueillir les élèves des collèges Font de Fillol et Reynier (de Six-Fours) au fur et à mesure de leur reconstruction.

Le reportage de Var Azur TV