HPS 18ème colloque : éclairages sur la présence russe, La Seyne, Six-Fours, Saint-Mandrier

Le 18 novembre dernier, le Centre de vacances RATP accueillait le 18ème colloque de l’association Histoire et Patrimoine Seynois. Thème abordé : la présence russe à La Seyne, Six-Fours et Saint-Mandrier.

La diversité des interventions du dernier colloque d’Histoire et Patrimoine Seynois a attiré un public nombreux. Plus d’une centaine de personnes avait trouvé place dans la salle des spectacles du centre de vacances de la RATP pour une journée consacrée aux relations, tant économiques que culturelles ou amicales, de notre territoire avec la Russie puis l’URSS.
On a donc parlé des navires construits aux chantiers pour la sainte Russie, des relations avec les techniciens de l’URSS, des fantassins russes de 1916 blessés et soignés dans l’hôpital des maristes, du boulevard Staline devenu Stalingrad, enfin de la princesse Galitzine installée à Six Fours.
Mais la surprise et le moment le plus émouvant fut l’arrivée d’anciennes élèves (ci-haut, notre photo) d’Irène Tautil, professeure de russe au lycée Beaussier entre 1969 à 1996.
Au cours de l’après-midi, Mme Tautil évoquait un voyage, effectué en 1982, avec ses élèves à Berdiansk (Ukraine), ville jumelée avec La Seyne. Parmi ces élèves présentes cette année -là, Anne, Béatrice, Mireille, Anne-Christine, Françoise, Elisabeth et une autre Anne ont tenu à revenir de tous les coins de France pour la saluer et feuilleter ensemble les albums de photos, souvenir d’un séjour de jumelage heureux et réussi. Lyudmyla Sytchova, professeure de Français qui les a accueillies à Berdiansk avait, elle, fait le voyage depuis le Havre pour embrasser son amie.
Enfin, Louis Corréa, lui aussi ancien élève d’Irène Tautil, et maintenant conseiller municipal chargé des jumelages, a pris la parole pour exprimer ses remerciements à sa professeure de Russe : le jumelage avec Berdiansk, initié par France-URSS en 1973 a été relancé et il y a quelques semaines, Louis Corréa a fait le voyage jusqu’à Berdiansk où il a pu échanger, en russe, avec ses hôtes.