Hommage à Josette Vincent

C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris aujourd’hui la disparition de Josette Vincent. Et c’est au nom du conseil municipal que nous lui rendons unanimement hommage.

Pour mémoire, nous avions, en 2009, donné son nom à la première crèche du Var qu’elle avait fondée à La Seyne cinquante ans plus tôt. Cette crèche dénommée jusque-là Emile Combes prenait enfin le nom de sa fondatrice et continue d’accueillir nos tout-petits aujourd’hui.

Engagée très tôt dans la Résistance, Josette Vincent, deuxième sur la liste du Parti communiste, est une jeune dactylo de 29 ans quand elle devient adjointe de Toussaint Merle déléguée aux œuvres sociales en 1950. Sous son impulsion, la première pierre de la première crèche du Var est posée avant que 9 ans plus tard, le 15 septembre 1959, elle ouvre ses portes aux familles.

C’est aussi une militante de la cause féminine qui s’est éteinte aujourd’hui. Elle fut en 1947 toujours, la toute première a adresser un tract spécifiquement adressé aux femmes en leur rappelant ce que la municipalité avait réalisé pour elles (remise en état des jardins publics, rénovation des trottoirs pour faciliter la circulation des poussettes, un centre de gymnastique corrective pour soigner plus de 250 enfants, une prime de 200 francs pour la journée des mères…).

Nous adressons toutes nos condoléances à ses proches et à sa famille. Josette Vincent reste une figure emblématique de La Seyne, l’exemple d’une élue engagée, honnête et militante qui a œuvré au cours de sa vie et de son mandat pour le service public et le bien d’autrui.

Pionnières de la petite enfance : inauguration de la crèche Josette Vincent à La Seyne 2009