Gai Versant : assemblée générale des défenseurs du quartier

Pierre Matrulo, le président, a invité ses adhérents à l’assemblée générale de l’association de défense de Gai-Versant samedi 26 novembre à la médiathèque Andrée Chedid. Résumé

En présence de Denise Reverdito, adjointe au maire à la cohérence territoriale durable, espaces verts, naturels, agricoles et forestiers, maîtrise des énergies, éco-mobilités et transports, Pierre Matrulo a évoqué 3 sujets qui préoccupent les défenseurs du Gai-Versant : la deuxième révision du Plan local d’urbanisme, les voies routières et les espaces publics.

La révision du PLU

« Le quartier ne peut supporter plus l’urbanisation intense initiée par le PLU de 2004, assure le président. Ses infrastructures routières sont notoirement insuffisantes et il n’y a aucun espace public, pas de places de stationnement, pas de jardin, pas de jeux pour les enfants. Dans ces conditions l’urbanisation conduit au chaos. Le projet de révision du PLU annoncé par la mairie en 2015 a fait naître un grand espoir. L’association a immédiatement lancé une large consultation des habitants sur les éléments d’un futur PLU, la définition des normes par zone, la situation des voies routières et des espaces publics. Cette consultation a abouti à des propositions précises qui ont été discutées avec la mairie durant l’année 2016. Le projet qui résulte de tout ce processus apparaît raisonnable et devrait stopper la dégradation du quartier. L’intervention de Denise Reverdito laisse cependant craindre un désaccord sur les limites de la zone principale… Des éclaircissements supplémentaires s’imposent. Au-delà des promesses, la mairie semble s’orienter vers une application anticipée des nouvelles règles voulues par les habitants. En témoignent, les deux projets situés dans l’angle Est du chemin Gai Versant, le projet EVO de Vinci en particulier, apparaît modéré dans son ampleur et bien adapté au site. Par contre, dans la partie nord du quartier, le long des avenues St Exupéry et Yitzhak Rabin, l’urbanisation se poursuit suivant les règles antérieures avec cependant, quelques tentatives d’implantation de commerces en rez de chaussée et la création de quelques mini-espaces publics dont la destination reste à préciser ».

Les voies de circulation

« Dans l’immédiat, déplore le président, c’est la situation catastrophique des voies routières et l’insuffisance de places de stationnement qui exaspèrent les habitants. De nombreux projets d’amélioration ont été élaborés par l’association puis discutés avec les services techniques de la mairie au sein du conseil de quartier. Malheureusement aucun d’eux ne sera réalisé à court terme, à cause des difficultés financières que rencontre la Ville. Malgré cette situation, l’association a demandé avec insistance que le cas du chemin Gai Versant soit réexaminé d’urgence compte tenu des nouveaux projets immobiliers qui permettront l’élargissement de la partie Est du chemin et de la descente vers l’avenue d’Estienne d’Orves. Les représentants de la mairie reconnaissent la nécessité de cette mise en priorité vitale pour le quartier ».

Les espaces publics

Le quartier a besoin d’espace, s’insurge le président. La déchetterie est mal située au centre d’un quartier désormais fortement urbanisé, son déplacement permettrait de dégager un espace parfaitement situé. Malheureusement la mairie n’a pas les moyens d’assurer ce déplacement qui reste cependant un objectif pour le long terme. Le projet de construction sur le terrain ex-Altavilla, au nord du stade a été évoqué en cours de réunion, l’association renouvelle sa demande pour la réalisation d’un parking à la place du projet immobilier (demande soutenue par une pétition). La mairie répond que cette demande n’est plus réalisable car suite à un échange, ce terrain appartient désormais à Terres du Sud habitat. L’espace des tours « Germinal » doit être réaménagé. L’association demande qu’une partie du terrain soit utilisé pour créer un espace public ouvert sur l’avenue St Exupéry et sur le quartier Gai Versant. Affaire à suivre… »

Et le président de conclure :  « La situation du quartier Gai Versant est de plus en plus difficile à cause de l’urbanisation qui se poursuit. Les habitants demandent la mise en application anticipée du PLU révisé afin d’arrêter cette expansion. Il demandent également que la réfection du chemin Gai Versant soit traitée en priorité et que le réaménagement de l’espace Germinal fournisse enfin une bouffée d’oxygène au quartier ».