Les errances de Julie

Au Café des Arts, Julie Calabrese accroche ses portraits. Après sa toute première exposition, la jeune seynoise travaillera différents projets sur la mémoire de la ville à travers celle de ses habitants.

Après sept ans d’ « errances », Julie Calabrese revient s’installer à La Seyne-sur-Mer et expose au Café des Arts, du 24 février jusqu’au 30 mars. Une première pour la jeune seynoise. En 2011, un baccalauréat en poche et quelques ronds de coté, elle décide de s’envoler vers l’Australie. « Mon père a grandi avec ses huit frères et soeurs, rue Victor Hugo. A l’époque, mes tantes n’avaient pas le droit de sortir sans leurs frères. Ce cocon, je l’ai aussi connu. J’ai du forcer le destin pour m’en affranchir », plaisante Julie. Elle quitte donc son quartier de La Maurelle pour Melbourne, où elle s’initie à la photographie. Elle puise dans ce geste quotidien un plaisir pulsionnel : celui d’immortaliser, de capturer les souvenirs. D’ailleurs, certains des lieux où elle a vécu, dans le quartier de “Preston” ou celui de “Northcote”, ont été détruits depuis ses photographies. « Je voulais véhiculer la mémoire de ces lieux en photographiant les personnes qui les animaient. Ces espaces n’existaient que par l’implication quotidienne des individus qui s’en étaient emparés. » Des séries de photos comme une sorte de carnet de voyage, où leur mémoire serait ainsi préservée.

Retour aux sources

Aujourd’hui, Julie sait ce qu’elle veut faire ! « La ville est au centre de mes réflexions actuelles. Toute mon enfance, j’ai été bercée par l’histoire de La Seyne-sur-Mer. Les liens que j’ai créés ici n’ont jamais été égalés. C’est pour cette raison que je suis revenue », avoue-t-elle. Depuis son retour, Julie a notamment commencé une série photographique et des enregistrements vocaux avec sa grand mère maternelle. « D’origine pied-noir et née à Alger, elle est venue s’installer à la cité Berthe après l’indépendance de l’Algérie, en 1963. Depuis, elle n’a jamais quitté son appartement au Prairial. »  Ces récits migratoires, elle les affectionne particulièrement. « Je veux conserver la mémoire des espaces et des personnes qui m’entourent ! » Mais pour s’investir pleinement et continuer à vivre de sa passion, Julie propose entre autres de réaliser les images de votre mariage ou de votre bébé. « Ce n’est peut-être pas un hasard, si toute gosse, je passais des après-midi entières à regarder des photos de familles et à visionner des cassettes d’anniversaires ou de mariages », s’amuse-t-elle.

Florian Olivieri

PLUS D'INFORMATIONS SUR JULIE CALABRESE

Téléphone : 06 62 23 70 36

E-mail : julie.calabrese2@gmail.com

Site internet (travail perso) : www.juliecalabrese.com

Site internet (mariage et naissance) : www.fatnachi.wixsite.com/jjsc

Compte Instagram : /jjsc222