Dossier ouverture du casino. Le jour J !

Six ans après le lancement du projet, le navire amiral du groupe Joa s’est définitivement amarré au cœur des anciens chantiers, le 7 janvier dernier.

La direction de Joa avait choisi le 7, chiffre porte-bonheur au casino, pour ouvrir ses portes. Bingo : 2861 entrées aux jeux ont été comptabilisées ! Du jamais vu lors d’une ouverture. Rien d’étonnant à cela, au vu de la foule nombreuse qui dès 13 h 30, patiente sur le parvis du casino. Sous les hourras, Laurent Lassiaz, président du directoire de Joa, Dylan Peyras, directeur du casino de La Seyne et le maire, Marc Vuillemot, coupent le fameux ruban rouge. Quelques mots de bienvenue et les portes s’ouvrent pour laisser passer clients et visiteurs, chaleureusement applaudis par l’équipe Joa. «C’est l’aboutissement d’un projet engagé au début du mandat précédent. Aujourd’hui, nous avons un espace pas seulement de jeux, mais de vie. Et puis, volet non négligeable, cela représente un certain pourcentage des recettes, qui vont renflouer le budget communal» (voir ci-dessous), se réjouit le maire, Marc Vuillemot.

A l’assaut des machines

Dans un joyeux brouhaha, le public emprunte l’escalator pour se rendre au premier étage, dans l’immense salle de jeux de 1000 m2 où les 150 machines sont déjà sollicitées. La salle de jeux, avec sa magnifique vue panoramique à 360°sur la rade, et sa luminosité, a été pensée pour satisfaire tous les joueurs, du débutant au plus averti. Certaines machines sont des exclusivités mondiales comme la  »Game of Thrones » inspirée de la série TV. «Notre groupe est le plus orienté  »digital » sur le marché français», assure Laurent Lassiaz. Dans le patio extérieur destiné aux fumeurs, Patrick attend sa machine qu’il a prêtée à un joueur pendant une heure : «Aujourd’hui, il y a beaucoup de monde et il faut qu’on s’organise si on veut jouer».

chantal.campana@la-seyne.fr

En 2015, le casino provisoire a rapporté à la Ville, 800 000 euros, soit 10 % de son chiffre d’affaires. Le casino définitif, lui, devrait rapporter un million d’euros, soit 15 % du C.A annuel.

La joyeuse et dynamique équipe de Joa attend le public. En bas de l'escalator, Dylan Peyras (à gauche) et Laurent Lassiaz.

Animation sur le parvis, peu avant l'ouverture !