Des jeunes Seynois au camp des Milles

Accompagner les citoyens pour faire face aux extrémismes identitaires, voilà ce que propose la fondation du Camp des Milles. Première journée nationale ce vendredi 9 décembre où des jeunes seynois ont reçu le label citoyen.

Partis tôt le matin de La Seyne-sur-Mer, les sept représentants sont venus pour recevoir, des mains d’Hélène Geoffroy, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, le label citoyen de l’Espace Accueil Jeunes (EAJ) Jules Renard. Grâce à l’implication des responsables du service jeunesse et du directeur de l’EAJ, Tamsir, Camélia, Camille, Kenza, Sofiane, Benjamin et Nassim ont pu mener à bien leur projet intitulé : “Tolérance et vivre ensemble”. Ils ont entre 14 et 18 ans et souhaitent devenir professeur de sport, hôtesse de l’air, éducateur spécialisé, travailler dans l’Armée de terre, secrétaire médicale, ingénieur électronique ou dans la technologie. Mais la raison pour laquelle ils sont là aujourd’hui, c’est parce qu’ils se sont engagés dans des actions toute l’année, comme entre autre : la collecte de jouets à destination des familles du Secours populaire, des ateliers artistiques sur la tolérance et le vivre ensemble, des rencontres intergénérationnelles, un hommage aux Justes de France ou la visite du camp des Milles.

Pédagogie

Ils sont plus de 400 jeunes de toute la France, rassemblés dans l’auditorium de la fondation, ce vendredi matin de décembre. Avec 18 porteurs de projets, représentant tout le territoire, le “label citoyen” recompense les engagements pour les valeurs de la République, depuis un an. En effet, la fondation du Camp des Milles, près d’Aix-en-Provence, a choisi de soutenir la mobilisation citoyenne en proposant un dispositif de labellisation citoyenne.  Elle reste surtout un lieu de mémoire sur les mécanismes génocidaires : « Il est toujours important d’essayer de comprendre comment les choses se produisent et comment les événements s’enchaînent et les engrenages se mettent en place (…) À toute la société nous devons expliquer les valeurs de la République, et les faire partager. » C’est ce qu’a affirmé Hélène Geoffroy durant son discours, avant de féliciter les porteurs de projets, un à un. Romain, le directeur de l’EAJ, un des 18 réprésentants des porteurs de projet se dit : « fier du travail accompli par les jeunes de l’EAJ durant toute cette année, le label permet de récompenser une implication sincère ».

Rester vigilant

C’était bien sûr, aussi, l’occasion de visiter le musée d’Histoire et des Sciences de l’Homme. Car le camp des Milles est le seul grand camp français d’internement et de déportation sous Vichy (du 10 juillet 1940 au 20 août 1944) encore intact et accessible au public. S’appuyant sur son histoire, il permet de comprendre comment les discriminations, les racismes, l’antisémitisme et les extrémismes peuvent mener au pire. Mais surtout, faire de chacun un acteur, qui puisse aider à agir au présent contre ces intolérances. Et cela, les jeunes de l’EAJ l’ont parfaitement compris en s’engageant dans des actions très concrètes, en restant dans le dialogue et l’ouverture sur l’autre. Pour l’heure, la fin de la journée s’achève et les mots surgissent : « très touchant… choquant… être vigilant car cela peut recommencer… cela me fait de peine… ». Quelques bribes de mots, oui, mais face à l’horreur de ce qu’ils ont vu lors de l’exposition, chacun garde en soi, pudiquement, ses sentiments.

Lise Kubli

+ d’infos : Le camp des Milles

40, CHEMIN DE LA BADESSE 13290 AIX-EN-PROVENCE (LES MILLES)

04 42 39 17 11 – campdesmilles.org

Ouvert tous les jours de 10h à 18 h.

Remise du label citoyen, le 31 janvier 2017 en salle de réception de l'Hôtel de ville