Des étudiants réinventent la place Martel Esprit

L’implication des élèves de BTS « Design d’espace » au lycée La Tourrache (La Garde) dans le projet seynois a été saluée par les élus.

Ce lundi 9 avril le maire de La Seyne-sur-Mer, Marc Vuillemot, vice-président de la métropole Toulon Provence Méditerranée, recevait à l’Hôtel de Ville, un groupe d’étudiants en 1ère année de BTS « Design d’espace » au lycée La Tourrache (La Garde). Dans le cadre de leurs études, ces élèves ont en effet planché, durant le printemps 2017, sur la place Martel Esprit.

Travailler à « améliorer l’attractivité d’une des places du cœur de ville à l’aide d’installations modulables et mobiles » était l’un des objectifs fixés aux futurs designers, cela dans le cadre plus global de l’aménagement du centre-ville.

Sur les dix-huit projets encadrés par Olivier Estienne, professeur d’arts appliqués, huit dossiers ont finalement été jugés les plus conformes au cahier des charges fixé par la Ville. Mais dans l’ensemble, les réalisations ont plutôt impressionné les élus Florence Cyrulnik, déléguée au Patrimoine, Denise Reverdito, en charge de l’aménagement durable, Eric Marro, adjoint à la Culture et Claude Astore, délégué aux infrastructures, ainsi que l’équipe de la Mission centre ville, auxquels ils ont été présentés.

Marc Vuillemot a chaleureusement remercié et félicité les élèves pour leur investissement, leur sérieux et leur imagination. Et joignant le geste à la parole, il leur a offert des invitations à la dixième édition du festival Couleurs Urbaines.

Le maire a également salué la Chambre de commerce et d’industrie du Var (CCIV), représentée par Bruno Soghomonian, pour son action tenace et concertée avec la Ville dans l’effort de redynamisation du centre ville.

Ce concours d’idées des plus créatifs ne verra pas ses productions finir dans un tiroir, puisqu’elles alimenteront les réflexions de modernisation de certaines places lors de la mise  en oeuvre du schéma d’aménagement du centre-ville dans le cadre du Nouveau programme national de rénovation urbaine (NPNRU).

Julie Pietri explique sa démarche :

« La place Martel Esprit occupe une position centrale, en effet, c’est la place la plus grande de la ville. De plus, elle se situe à proximité de la mairie.

Aujourd’hui, la place n’est plus investie, elle a perdu toute sa fonction. La mairie souhaite ainsi réinvestir la place pour amener de la convivialité et valoriser son centre-ville.

Dans l’esprit des cubes de Vasarely présents sur la façade de la mairie, mes structures une fois réunies rappelleront la forme de ces derniers. Ainsi un quatrième cube, vert cette fois-ci, fera le lien entre la place et la mairie.

Mon projet se concentrera sur trois mots, ombres, modularité et convivialité.

Je souhaite à travers mon projet moderniser la place en lui apportant un espace de détente, de loisir et des terrasses grâce à différentes structures en acier.

Une attention particulière sera faite sur l’apport d’ombre nécessaire à la place pendant la période estivale. Des toiles tendues seront disposées sur les nombreuses structures pour apporter de la couleur et de l’ombre à cet espace.

Ce projet est entièrement modulable, en effet, dans l’esprit des tables gigognes, je conçois cet aménagement pour que chaque cube d’acier s’emboîte les uns dans les autres. Une fois réunies, les structures n’occupent alors qu’un petit espace du lieu, laissant la place pour organiser des toutes sortes de manifestations.

Pour ce qui est de la convivialité, des bancs et des balançoires seront disposés sur les structures afin que petits et grands s’approprient l’espace. »