Des chimistes écolos

 Un mégot pollue 500 litres d’eau. C’est ce qu’ont démontré les analyses ordonnées par une classe de 1ère S de Beaussier. De là, le projet “Clap sur ta clope” est né. Un clip a été tourné sur la plage des Sablettes, en collaboration avec le CADASE, le 27 février 2017.

Karine Mouren est professeure de physique/chimie au lycée Beaussier. « Lors de trois journées d’intégration organisées par le lycée, un nettoyage de plage était programmé. Les jeunes ont trouvé 92 mégots en une heure. Ils étaient horrifiés », se souvient Karine Mouren. « Alors quand il a fallu choisir un thème pour le concours national des Olympiades de la chimie, raconte Inès Lachcar, une de ses élèves, c’est tout naturellement que nous avons souhaité travailler sur l’impact des mégots dans l’environnement et la qualité des eaux de mer ».

“Clap ta clope” sur la plage

C’est en partenariat avec le laboratoire Protée que les élèves ont réalisé ces analyses. Ces dernières mettent clairement en évidence qu’un mégot relargue 50ng de HAP (Hydrocarbure aromatique polycyclique) dans l’environnement, « soit la quantité suffisante pour polluer 500 l d’eau » s’alarme Kamilia Bouaziz. Pour sensibiliser les publics à ce désastre invisible, la classe a décidé de se lancer dans une campagne de communication en partenariat avec la Ville. Des flyers, un mode d’affichage de ces informations sur les plages et des distributions de cendriers cet été sont à l’étude. Mais pour le moment, les élèves de Karine Mouren se concentrent sur une mise en forme simplifiée de leur découverte scientifique, afin d’informer et sensibiliser le plus grand nombre à la protection de nos littoraux.

A noter que l’an dernier, les 1ère S et STI2D-EE du lycée Langevin avaient participé aux Olympiades, sur le thème de la valorisation des bio-déchets issus de la restauration scolaire.

sylvette.pierron@la-seyne.fr

Plus d’infos : olympiades-chimie.fr