Couleurs urbaines : les 10 ans d’un festival seynois

Pour la dixième édition du festival seynois, l’association toulonnaise “Culture plus” fait revenir ceux qui ont porté Couleurs urbaines sur les fonts baptismaux : Massilia sound system. D’autres bonnes surprises sont annoncées les 1er et 2 juin aux chapiteaux de la mer

C’est aux chapiteaux de la mer aux Sablettes que vous donne rendez-vous l’association Culture plus pour la 10édition de Couleurs urbaines les vendredi 1er et samedi 2 juin prochains. Que de chemin parcouru depuis 2006 et la création à Toulon de l’association Culture plus par Beligh Guezah ! En 2009, il propose à la Ville l’organisation d’un festival printanier axé sur les cultures urbaines, les musiques actuelles et les musiques du monde. « Notre volonté, explique Théo Briand, était de proposer une alternative aux festivals existants. La Ville est avec nous depuis le début, et nous la remercions de tout ce qu’elle a fait pour que ce festival naisse et vive ». 

De l’esplanade Marine aux Sablettes

Pour la première édition de 2009, Beligh Guezah booke les Marseillais de Massilia Sound System et le plus célèbre des DJs de hip-hop parisien, Deenasty, entre autres. Pendant trois jours, l’esplanade Marine vit au rythme du reggae, du ska, du hip hop et de l’electro. Un trop plein de basses et de nuisances sonores qui provoquera l’ire des nouveaux résidents de Porte Marine. Ces derniers mettront tout en oeuvre pour que le festival disparaisse de leur champ de vision. Et ils y parviennent.

Le retour des eco-cups

L’année dernière, le festival déménage aux chapiteaux de la mer des Sablettes. « C’est un mal pour un bien finalement, poursuit Théo. Certes, notre jauge est passée de 5 000 à 3 000 spectateurs, mais le site a plus de cachet avec les chapiteaux et le village du festival autour. Cette année, il y aura des food trucks dont un vegan, des artisans locaux et internationaux et, la traditionnelle buvette avec le retour des eco-cups ».

Big Flo et Oli avec leur maman

10 ans… déjà ! Quand on feuillette l’album de souvenirs de Couleurs urbaines, on trouve une des toutes premières dates de Big Flo et Oli, venus à La Seyne-sur-Mer accompagnés, non pas de leur agent, mais de leur… maman. Cette année-là, il y avait aussi les patrons du hip-hop marseillais, IAM. Flashback en 2009 maintenant, avec les superbes performances d’Oxmo Puccino et d’Assassin à Chateauvallon, un concert mémorable pour tous les afficionados de hip-hop old-school. En 2011, le public découvrait aussi un jeune chanteur de reggae français, Taïro, qui a fait une très belle carrière depuis… Et plus récemment en 2017, le public seynois écoutait le reggae des Stéphanois de Dub Inc pour leur vingtième année d’existence.
Pour cette 10e édition de Couleurs urbaines, les organisateurs ont concocté un plateau de choix (voir le programme ci-dessous) et préparent quelques belles surprises… Rendez-vous les 1er et 2 juin aux chapiteaux de la mer des Sablettes.

sylvette.pierron@la-seyne.fr

Infos :
• Vendredi 1er juin
Massilia Sound System (FR) – Jahneration (FR) – Weeding Dub (FR) – After all Sound-Systems – 21h

• Samedi 2 juin
Biga*RanxStand High Patrol DJ set (FR) – Ondubground (FR) – Mahom (FR) – Daddy Mory (FR) – Skarra Mucci (Jamaïque) backed by Dub Akom (FR) – Jah Marnyah (UK) – No More Babylon (FR) – After all Sound-Systems (FR) – 21h

Chapiteaux de la mer aux Sablettes – festival-couleursurbaines.com
23€ early booking, pass 2 concerts : 35 €

Massilia Sound System