Communiqué du maire face aux désengagements de la Région

Face aux désengagements de la RégionMarc Vuillemot, vice-président de la Métropole TPM, ne décolère pas. Voici son communiqué :

[POLITIQUE DE LA VILLE] Désengagement de la Région. Dans une lettre, adressée à Hubert Falco, Président de la Métropole TPM, Renaud Muselier annonce le retrait de la Région des actions prévues dans le cadre des Contrats de Ville, entre 2015 et 2020, pour se recentrer sur ses compétences obligatoires. Un désengagement qui fait réagir Marc Vuillemot, en tant que Vice-président de la Métropole, mais aussi en tant que Maire de La Seyne-sur- Mer :

« Je m’exprime pour défendre les besoins des habitants des quartiers prioritaires populaires des villes de la Métropole concernées par la Politique de la Ville : Toulon, La Seyne-sur-Mer, La Garde, Hyères ; je m’exprime au nom de ces quartiers touchés de plein fouet par une mesure intervenant en plein exercice (prenant effet dès 2018) et sans aucune concertation.
Ce sont les associations, en premier lieu, qui feront les frais de ce recentrage brutal et soudain. Tout le travail sur le terrain d’accompagnement vers l’emploi, les actions telles que le soutien scolaire, l’éveil des consciences par la culture et les pratiques artistiques ou la lecture, l’apprentissage des règles de vie sociale par le sport…

Veut-on achever de démanteler la République dans nos quartiers en difficulté ?

Une telle mesure est une tuerie pour les équilibres sociaux dans les quartiers les plus fragiles de notre Métropole.
L’obligation d’économie pour la Région est compréhensible. Elle se trouve dans la situation de toutes les collectivités, aujourd’hui mises à mal par un Etat qui, non seulement, ne change rien aux politiques antérieures, mais amplifie la saignée financière, faisant courir ainsi les plus grands
risques à une société déjà fracturée par les inégalités.
Mais un tel choix, pris de cette façon, ne peut laisser sans réaction les élus locaux que nous sommes.
Un engagement est un engagement. On ne peut le rompre ainsi, unilatéralement et sans dialogue avec les acteurs de terrain.

Je reste disponible, avec mes collègues maires et élus locaux, et je demande solennellement au Président Muselier d’examiner avec nous, dans le cadre des compétences de la Région, notamment en matière de formation et d’insertion professionnelle, les meilleurs moyens d’accompagner nos populations les plus fragiles et les plus éloignés de l’emploi. »

LETTRE de M. MUSELIER à M. FALCO