Clinique Malartic : l’horizon s’éclaircit

La reprise de la clinique malartic par le groupe d’économie sociale et solidaire DocteGestio clôt plusieurs mois de mobilisation d’élus de l’Ouest-Var, dont le maire de la Seyne-sur-Mer, Marc Vuillemot, faisait partie. Voici l’analyse du premier magistrat, tirée de son blog :

« Chaque fois que nous avons été confrontés à des difficultés, ton soutien actif, ta présence de tous les instants, la lucidité de ton analyse et de tes interventions ont été très précieux ». Non, je n’ai pas eu les chevilles qui ont enflé lorsque Jean-Paul Panzani, président des Mutuelles de France du Var, m’a adressé il y a quelques jours un courrier (voir ci-dessous) m’annonçant qu’a été trouvée une solution de reprise, et donc de maintien des activités de la clinique mutualiste Malartic d’Ollioules, mais juste le sentiment d’avoir, à mon modeste niveau, contribué à alerter sur le danger sanitaire que pouvait représenter la fermeture de cet établissement de proximité ou son rachat par un groupe capitalistique.

Et on doit se féliciter de la mobilisation des élus locaux de tout le « camp républicain », de droite comme de gauche, ainsi qu’on a pu le relever lors d’une conférence de presse (photo ci-haut) que nous avons tenue fin octobre, avec tous les élus municipaux ollioulais autour de leur maire Robert Beneventi (LR), les députées Émilie Guérel et Cécile Muschotti (LREM), la conseillère départementale et maire-adjointe bandolaise Laëtitia Quilici (LR), Sandie Marchesini et moi-même pour la droite et la gauche du conseil municipal de La Seyne.

C’est DocteGestio, un groupe de l’économie sociale et solidaire constitué de structures à but lucratif et d’autres non lucratives, qui reprend la clinique, s’engageant « à maintenir toute l’offre sanitaire sur site, préserver les emplois et les conventions des personnels, ainsi que les honoraires secteur 1 sans dépassement de tarif »

Les habitants de l’Ouest Var, dont les plus humbles des grands ensembles voisins de La Beaucaire et de Berthe, peuvent donc souffler. Et les personnels aussi.