Carla Renaudin : elle a tout d’une grande !

Championne de France cadette, Carla Renaudin représentera également les couleurs de la France au championnat du Monde de trampoline en Bulgarie au mois de novembre.

« Quand il n’y en a plus, il y en a encore ». L’adage n’a jamais été aussi vrai avec l’école de trampoline seynoise qui, depuis presque 30 ans, parvient à former des pépites à chacune de ses générations. Après les Hennique, Guidicelli, Laïfa, Bottasso, Mondou, Muzi, Meurat, Vinel, Simon, Estades, Denglos, Viviani, Chevalier et consorts, voilà que l’Entente Gymnastique Trampoline Seynoise est en train de former des nouveaux champions. Et notamment une future championne en la personne de Carla Renaudin qui a éclaboussé les derniers championnats de France de toute sa classe. L’élève des Maristes, déjà sacrée au niveau national il y a deux ans dans la catégorie des 11-12 ans, a franchi un palier en se hissant sur la plus haute marche du podium chez les cadettes. Sauf que cette fois-ci, il s’agit de la filière “Elite”. Celle du plus haut niveau français. Une énorme performance qui lui permet par la même occasion de se sélectionner au championnat du Monde par catégorie d’âge au mois de novembre prochain à Sofia (Bulgarie). De quoi valider tous les efforts fournis aux entraînements depuis 2009, date de son arrivée au club. « Carla est une athlète qui ne rechigne pas au travail, avoue le président de l’EGTS, Lucien Viviani. Elle a des qualités physiques qui sont de vrais atouts, notamment sa grande taille pour son âge qui lui permet d’avoir une excellente poussée. Elle ne déplace pas trop sur la toile et comme cette année, elle a intégré quatre doubles rotations dans son exercice libre, cela lui a permis de se hisser parmi les meilleures, et même la meilleure le 3 juin dernier lors des championnats de France à Niort (Deux-Sèvres) ». L’adolescente entre donc de plain pied dans le monde du haut niveau. Elle vient d’être sélectionnée dans le collectif « France » pour un stage début juillet au CREPS d’Antibes, puis après seulement deux semaines de vacances, elle reprendra l’entraînement à la fin du mois de juillet au complexe Léry, puis en Haute-Savoie au Grand-Bornand, afin de préparer les futures joutes mondiales en Bulgarie. Plutôt réservée et peu bavarde, Carla est néanmoins bourrée d’ambition afin d’atteindre un jour le plus haut niveau international parmi les seniors. En s’entraînant déjà quatre à cinq fois par semaine, elle se donne déjà les moyens d’y parvenir. On peut lui faire confiance pour mettre toutes les chances de son côté et perpétuer la tradition d’athlète d’exception dans les rangs de l’Entente Gymnastique Trampoline Seynoise.

Sébastien Nicolas

Carla (en haut à droite), en compagnie de ses camarades de l'EGTS, l'an dernier aux championnats de France à Rouen