Bafé marque… et dénonce l’esclavage en Libye

Scandalisé par le reportage de CNN sur la vente de migrants noir-africains en Libye, le footballeur seynois a souhaité le dénoncer, en marquant sa victoire du poing levé.

Unique buteur de Galatasaray lors de la défaite de son équipe ce samedi, face à Istanbul BB (5-1), Bafetimbi Gomis n’a pas manqué de participer à la journée de manifestation contre la vente de migrants noir-africains, sous forme d’esclaves en Libye. Visage fermé et point levé, « pour dire non à cette abomination qu’est l’esclavage », dit-il.

Sur sa page Facebook, il explique son geste : « Hier j’ai eu la chance de marquer pour mon équipe, défaite ou victoire je dois dire que mon esprit et mes sentiments étaient en Libye et à Paris avec vous, qui avez marchés contre cette abomination qu’est l’esclavage. Les yeux fermés et le poing levé, c’est de cette manière que j’ai voulu célébrer ce but. Mon coeur a mal, l’homme noir n’est pas une valeur marchande. Quand est ce que l’on arrêtera de souffrir… »