Antarès : 50 ans sous les étoiles

Le 3 juillet 1966, Toussaint Merle inaugure l’observatoire Antarès qui domine le centre-ville au chemin des eaux. C’est grâce à la passion de Jean Pinson, un professeur de mathématiques du feu collège Martini que les amateurs d’astronomie ont la tête dans les étoiles depuis 50 ans.

Juché sur la colline dans le prolongement de l’avenue Gide, tout au bout du chemin des eaux (celui qui grimpe très sec), les deux globes blancs de l’observatoire se laissent apercevoir au travers des pins. Bienvenue à Antarès. Rénové de fond en comble par les membres du club pour fêter son cinquantenaire, les télescopes faits maison sont reluisants. Ces monstres faits de miroirs et permettant d’observer des étoiles à des millions d’années lumière. Ils attendent les astronomes amateurs, passionnés, confirmés ou même les curieux, le 9 juillet pour une journée et une soirée d’observation et de fête à l’occasion des 50 ans d’Antarès (voir programme en encadré). Autre rendez-vous important pour ceux qui aiment observer le ciel et en comprendre ses mystères, les 5, 6 et 7 août pour les traditionnelles Nuits des étoiles, un événement devenu international.

Télescopes faits maison

Mais pourquoi donc la deuxième ville du Var a-t-elle fait construire un tel équipement dans les années 60 ? C’est une histoire faite de passion et d’amitié. En 1956, Jean Pinson, jeune professeur de mathématiques est muté à l’ancien collège Martini (le parking éponyme a pris aujourd’hui sa place). Passionné d’astronomie, il crée un club d’observation appelé Antarès. En 1960, la création du lycée Beaussier permet à Jean Pinson et ses acolytes de s’installer au dernier étage. « C’est là que Jean Pinson crée avec Georges Gauthier l’atelier d’optique où ils taillent des miroirs pour fabriquer des télescopes » raconte Bernard Candela, le président de l’observatoire Antarès depuis 1986. « En 1962, la revue La voix d’Antarès voit le jour. Et pour préparer l’éclipse totale du 15 février 1961, s’organise une vaste campagne d’information et de sensibilisation des jeunes à l’astronomie et à l’astrophysique. En 1964, les statuts de l’association sont déposés à la préfecture. Ce qui permet à Jean Pinson de demander officiellement à Toussaint Merle, le maire de l’époque, d’équiper la ville d’un observatoire digne de ce nom. Le bal d’Antarès, le 9 octobre dans la salle des fêtes de l’hôtel de Ville permet de lever des fonds pour sa construction. Après deux années de travaux, l’observatoire est inauguré le 3 juillet 1966 « .

Autodidactes et passionnés

C’est aujourd’hui et depuis lors, une joyeuse bande de copains, presque une famille, qui anime, entretient et rénove l’observatoire. « Nous sommes 45 membres tous autodidactes. On observe tous les vendredis et samedis soir. Le club est ouvert à tous, la cotisation est de 40€ pour les adultes et 25 pour les enfants. Une fois par mois on organise une soirée en fonction de l’activité des planètes. Les astronomes confirmés et amateurs sont les bienvenus ».

sylvette.pierron@la-seyne.fr

Observatoire Antarès, chemin des eaux, La Seyne-sur-Mer. Tél : 04 94 87 74 47. Internet : observatoireantares.fr. Twitter : observatoire Antarès

Jean Pinson, créateur de l'observatoire le jour de son inauguration en 1966

Le programme des festivités du cinquantenaire

Le samedi 9 juillet à Antarès :

11h : accueil des participants apéro/buffet

Après-midi : observation du soleil

18h : présentation d’images satellite

22h : observation d’étoiles et soirée animée

Toute la journée, exposition le club Antares d’hier et d’aujourd’hui