« Aïe ma mère » vient de fêter ses 40 ans de bénévolat!

Quatre décennies que Yvette Cohen-Solal donne de son temps quartier Berthe. Au cœur de l’été, la fondatrice de l’Atelier solidaire a invité ses voisins et amis à célébrer cet anniversaire.

« Aie ma mère » ! C’est ainsi qu’on appelle « affectueusement » Yvette Cohen-Solal, raconte une autre figure du bénévolat dans le quartier, Jo Seghi du Secours populaire. Un surnom qui en dit long sur la place qu’y occupe celle qui, il y a cinquante ans, trouvait à Berthe « un paradis », se souvenait-elle l’an dernier dans les colonnes du Seynois. Et son quartier elle n’en a jamais bougé, c’est son immeuble qui a changé de nom : Le Prairial étant devenu la résidence des Prairies. Ce qui n’a pas changé non plus, c’est son engagement. Car sur ces cinquante ans de vie, elle en passé quarante au service de ses voisins en créant l’Atelier solidaire. Le local alors mis à disposition par l’office HLM (aujourd’hui par Terres du Sud Habitat) devient un lieu de rencontre. Elle dispense des cours de couture, de cuisine, de pâtisserie… autant d’activités qui, au-delà des apprentissages, nouent des liens. A tel point que beaucoup d’habitants considèrent Yvette Cohen-Solal comme « l’âme du quartier », selon son compagnon de route du Secours populaire. Au local de l’Atelier solidaire se sont d’ailleurs tenues un temps les permanences de l’association dont elle était aussi bénévole.

Jo Seghi faisait ainsi partie des amis qu’Yvette Cohen-Solal avait conviés pour fêter ses quarante ans d’engagement, avec notamment Najet Benzohra de l’association Le Petit Prince ou le maire Marc Vuillemot. Cette fin juillet, tous sont venus trinquer pour saluer « l’incommensurable dévouement, la générosité sans limites, la disponibilité sans bornes… » de la « grande dame ».

laurence.artaud@le-seynois.fr