Les futurs chimistes distingués

Le 9 juin dernier, le maire, Marc Vuillemot, l’adjointe aux affaires scolaires, Isabelle Renier, et la conseillère municipale Bouchra Réano ont accueilli les participants aux 33e Olympiades nationales de la chimie. Le groupe d’élèves en 1ère S au lycée Beaussier, a présenté  le projet « Clape sur ta clope » à Paris et fini 3ème ex-aequo dans la catégorie « Parlons chimie ». Voici le discours tenu par le maire à cette occasion.

« L’avenir de la planète dépendra de l’éthique et de la science.

L’éthique pour réfléchir autrement, pour choisir, décider d’autres modes de production et de vie, l’éthique pour rendre aux générations futures ce monde qui a été seulement prêté, à chaque génération, le temps d’une existence… rendre la planète dans un état meilleur, il faut l’espérer, que celui dans lequel la Révolution industrielle et productiviste, un peu partout, l’a finalement entraîné après sa phase de réel progrès.

Et la science, pour inventer des solutions, d’autres solutions…

Je ne saurais insister davantage que le fait que cette réception, ce soir, n’a rien, mais alors vraiment rien d’anecdotique ou de purement protocolaire…

En réalité, la Ville, la municipalité, se devait, c’est la moindre des choses, d’adresser un vrai, un sérieux et sincère coup de chapeau à vous. Vous les jeunes, vous les lycéens de Beaussier qui, dans le cadre des « Cordées de la réussite » vous êtes classés 3ème aux Olympiades nationales de la Chimie du concours « Parlons Chimie » pour le projet «Clap sur ta clope ».

Et je suis particulièrement heureux de citer vos noms : Ines Lachkar, Premila Marquis, Richard Noël, Lucas Eslava, Yann Poudoulec, Camille Ringeval, Kamillia Bouaziz…

Un salut à vos familles… C’est comme pour les remises de prix dans les festivals n’est-ce pas : mais c’est tellement vrai, qu’on leur doit énormément, aux familles, et que ça représente beaucoup de vous accompagner jusque-là et au-delà…

Un coup de chapeau que je tiens évidemment à adresser également à Karyne Mouren, votre professeure de physique-chimie, qui n’en est pas à son coup d’essai et qui, par exemple, avec « Sédiments en Seyne » il y a quelques années, a même aidé ses élèves à se propulser sur la jeune scène scientifique nationale, avec un premier prix, et internationale, en Suède pour le Prix Nobel junior de l’eau.

Et l’établissement bien sûr ! qui accueille et rend tout cela possible, ses équipes pédagogiques, son administration, son proviseur, Laurent Le Drezen, que je veux féliciter et remercier pour l’excellente image de notre ville que véhiculent ces élèves (et Beaussier ne se résume pas à cette performance, même si elle est particulièrement brillante), image de ses jeunes, de son savoir-faire industriel et technologique…

Votre succès, vous les élèves, vous les pédagogues, pour « Clap sur ta clope » tombe plutôt bien alors que La Seyne vient d’obtenir pour la seconde fois le Pavillon bleu pour sa plage des Sablettes-Saint-Elme, que son parc hôtelier, son économie touristique en général semble se développer à un rythme plutôt exponentiel…

Et sur le plan environnemental, les récents « Rendez-vous au jardin », notamment à Fabrégas où la ville expérimente l’agriculture de périphérie, les circuits courts, la protection et la valorisation de l’environnement, les « Jardins partagés » aussi dans différents quartiers, Berthe, le centre… « La nature en ville » que nous promouvons en centre ville…

Tout cela montre que le développement durable, oui, c’est concrètement notre cause commune… et communale.

Et comment ne pas évoquer ici la fête des sciences, le village des sciences, ce rendez-vous varois désormais traditionnel à La Seyne…

Là encore, rien de hasardeux : Ifremer, le CNRS, CNIM, Orange Marine, des PME type Prolexia, extrêmement pointues et innovantes…

C’est tout cela que vous, jeunes, vous prolongez, perpétuez…

Enfin, je veux dire : vous faites partie, à votyre manière, à votre niveau, de cet espoir en marche qu’est le pôle de compétitivité international dont la Seyne est une pièce maîtresse…

Plus encore que d’autres sujets, votre thème de travail a bien sûr un lien direct avec le comportement quotidien de chaque citoyen : « je fume, je sais je ne devrais pas », doit-on se dire, OK… mais je ne rejette pas dans la nature, l’eau de mer en l’occurence, des déchets polluants mettant en danger l’environnement et le vivant dans sa globalité.

Franchement, pour toutes ces raisons et bien d’autres, et pour votre développement personnel, pour l’exemple que vous donnez, je veux vous remercier chaleureusement et vous féliciter au nom de La Seyne et des Seynois.